dimanche 20 novembre 2016

Camping-car: PANNE comment la réparer: coté porteur



Panne...comment la réparer: Camping-car magazine vous explique comment la réparer...

PANNE comment la réparer...  

Coté porteur - Coté cellule 


Généralement, en cas de panne mécanique, vous êtes couvert par une assistance qui pourra vous envoyer un réparateur assez rapidement. Toutefois, certains problèmes peuvent être résolus promptement, sans passer par la mobilisation d'un mécanicien. 
Côté Porteur - Le moteur ne démarre pas - Au moment de prendre la route tout semble parfait, le démarreur tourne... mais le moteur, lui, ne veut pas démarrer. Plusieurs causes peuvent être responsables.Diagnostic. Si le démarreur émet un bruit genre "clac, clac", c'est qu'il ne dispose pas de la tension nécessaire à son fonctionnement.Intervention. En priorité, vérifier le serrage des cosses de la batterie moteur (surtout celle du moins). Si les cosses sont sulfatées, débrancher les câbles et nettoyer ( au mieux) avec un outil 1 spécial ou du papier de verre. Si vous n'en disposez pas, vous pouvez utiliser une paille de fer, voire le côté grattant d'une éponge de ménage. Ensuite, il est conseillé de badigeonner les cosse de graisse.
 Plus compliqué:
Si le problème n'est pas résolu, il reste à vérifier et, éventuellement, resserrer la prise de masse sur la carrosserie 2 (suivre le câble moins depuis la batterie).
Autre piste: contrôler avec l'aide d'un multimètre la tension aux bornes 3 de la batterie. Si cette dernière affiche moins de 12,5 V, ne cherchez pas plus loin: il va falloir la recharger, et probablement la remplacer si rien ne justifie la décharge
 
Le relais du solénoïde ( partie cylindrique située su le démarreur) est collé. A l'aide d'un outil, tapez dessus 4 afin de provoquer les vibrations qui vont décoller le relais. Généralement, Ce sont les signes avant-coureurs d'un démarreur mal en point et en phase terminale.

 Recherche de panne dans le système de démarrage.


Dans le circuit électrique, le commutateur à clé “Neimann” prend la polarité positive du circuit électrique du bord via le fil rouge de petite section reliant la borne (30)  au M8 = filetage au pas métrique  8mm)du lanceur de démarreur. Ce goujon est directement relié au plus du circuit de puissance depuis le coupe-circuit principal. En tournant la clef en position démarrage on alimente le circuit reliant la borne (50) du commutateur à clef et la borne (50) du lanceur. Sur ce type de démarreur, la polarité négative de la batterie est reliée directement à la borne de connections de gros diamètre sortant à l’arrière du démarreur.  Un câble de faible section relie cette borne à la deuxième borne à cosse plate du relais démarreur. Le lanceur peut alors démarrer. Dès que la clef est tournée en position “démarrage” , un clac significatif nous indique que l’électroaimant du relais du lanceur établit l’alimentation du démarreur qui fait tourner le moteur. Si rien ne se passe, il ne reste plus qu’à commencer immédiatement la première recherche de panne ou, si les circonstances l’exigent, à appliquer les procédures de démarrage d’urgence du moteur.

 Mesure de la tension de la batterie au repos

 La recherche de panne nécessite l’emploi d’un contrôleur universel. Régler le contrôleur en fonction voltmètre sur la mesure de la tension en courant continu comme représenté ci-dessus. Placer la pointe de test noire sur la borne négative de la batterie et la rouge sur la borne positive, le voltmètre doit indiquer une tension de 12,5 à 13V.
Si la tension mesurée est inférieure, il faut en tout premier lieu recharger la batterie de démarrage.
En effet, une tension au repos de 12,5 V mesurée directement aux bornes de la batterie, indique une décharge correspondant à la moitié de la capacité totale de la batterie. Par tension au repos, on désigne la tension d’une batterie non rechargée environ 6 heures après une charge ou une décharge. C’est une indication fiable de l’état de charge par exemple 12,0 V = batterie vide, 12,8 V = batterie pleine pour une batterie moderne à électrolyte gélifié. Si la tension indiquée par le voltmètre est à l’intérieur de cette plage, on peut considérer que la batterie dispose d’une charge suffisante pour le démarrage, dans l’exemple 12,6 V. Il faut donc rechercher ailleurs la cause de l’absence de réaction du relais de démarreur.
Maintenez la pointe de test noire sur la polarité négative de la batterie et avec la pointe rouge, mesurez la tension aux bornes d’entrée et de sortie du coupe circuit principal.

Contrôle du câble positif de l’alimentation et du coupe-circuit de la batterie.
En circuit fermé ( contact établi), mesurez successivement la tension sur les deux bornes M-10 du coupe circuit.
La tension indiquée par le voltmètre doit être la même que celle mesurée précédemment, soit 12,6 V dans notre exemple.
Passez maintenant au compartiment moteur et vérifiez ensuite que la tension mesurée sur les bornes d’entrées et de sortie du relais est la même.

A l'achat d'une nouvelle batterie je contrôle l’état de charge de celle-ci. Je la recharge entièrement pour en vérifier le maintien de la pleine charge après un arrêt prolongé du chargeur. Ce n’est que après que je vais la monter dans le véhicule!
La dépose et repose de la batterie
Il y a toujours un ordre à respecter lorsque vous débranchez la batterie. Il faut d'abord commencer par débrancher la borne négative (-) puis la borne positive (+).En commençant par la borne positive (+), vous risquez un court-circuit avec l'outil de démontage.
A noter que sur certains véhicules, il est obligatoire de commencer par démonter la borne positive + car la borne négative (-) n'est pas accessible. En général il n'est pas utile d'avoir des outils pour ce type de montage.

Positif + à la masse – Négatif à la masse Nos vieilles anglaises ne seraient pas anglaises si elles n’étaient pas positives à la masse. Alors que les autres constructeurs sont passés « négatif à la masse» , les Triumph, Austin Healey, MG, Jaguar… sont restées positives  à la masse. On pourrait dire sont revenues positives à la masse, en effet certains anglaises étaient passées négatif à la masse avant la guerre.


Fiat Ducato 2.8 L idTD ne démarre plus! 


Fiat Ducato 2.8 L i.d.TD 1999  démarre irrégulièrement! ( Il à 89000 km...) Il démarre, mais d’une façon aléatoire...

Ajouter une légende
L’enlèvement de la batterie n’est pas très accessible: les poignées sont indispensables dans la conception de la batterie!

TOUJOURS UN MAUVAIS DÉMARRAGE:il faut changer le démarreur!

DÉMARREUR CARACTÉRISTIQUES:

 pignon et roue libre. Enclenchement par solénoïde commandé par commutateur à clé.
Pour versions essence 1,1 kW
Pour version Diesel 2,2 kW
Pour la version Diesel 2.8 idTD 2,6 kW

 

ATTENTION: avec la carte grise du véhicule on va vous donner un démarreur 2,2 kw. Le démarrage deviendra aléatoire. Vous pouvez chercher la panne un bon moment !


Faire durer la mécanique
Le Démarreur: Fonctionnement et causes de pannes.
Le démarreur: on est souvent amené plusieurs fois par jour à l’utiliser et on ne pense jamais à la panne. Il vous arrivera un jour d’entendre le "clac-clac" sonore lorsque l'on actionne la clé de contact!      

           

Le circuit électrique du démarreur est le suivant:

Un câble de section normale va du contacteur de démarrage “Neimann” au solénoïde.
Un câble de forte section va directement de la batterie au solénoïde. Lorsque l'on actionne le contacteur de démarrage “Neimann”, le solénoïde "colle" et alimente le moteur du démarreur via une liaison interne en tresse métallique tout en engrenant le pignon sur le volant moteur.




FIAT DUCATO NE DÉMARRE PLUS


NOTRE CAMPING-CAR FIAT

Le site du camping-car bricolage

La courroie de distribution: quand faut-il la changer ?

  • Comment changer la courroie de distribution ?

  • Comment faire le calage pour changer la courroie de distribution ?

Enregistrer un commentaire